Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
repas gratuits pandemie
L’histoire commence lorsque Véronique Vigneault, ancienne directrice de l’OBNL La Ruche, s’est mise en quête d’un moyen d’aider à la fois Moisson Estrie et la communauté des gens d’affaires.  

Elle a donc commencé par faire l’achat de chèque-cadeau et de plats cuisinés pour encourager les restaurateurs de la ville qui avaient choisi de demeurer ouverts et de les offrir à Moisson Estrie. Mais elle a vite compris que ce ne serait pas suffisant. Elle s’est tournée du côté de La Ruche pour organiser une campagne de sociofinancement, et elle a approché 10 propriétaires de restaurant pour les convaincre de préparer des plats prêts-à-manger qui seraient ensuite distribués aux plus démunis. Et c’est ainsi que l’initiative, Sherbrooke unie contre la pandémie, a pu voir le jour grâce à sa plateforme de financement participatif de proximité.

L’objectif, au départ, était de recueillir 10 000 $. Un objectif qui a vite été revu à la hausse pour être fixé à 50 000 $. À l’heure d’écrire ces lignes, déjà plus de 79 000 $ étaient engrangés. Soit un dépassement de 795 %. À la lumière de ce succès qui fait d’une pierre deux coups, puisqu’il nourrit ceux dans le besoin tout en encourageant les restaurateurs locaux, des citoyens bénévoles lançaient, début avril, #EnsembleMemphrémagog contre la pandémie, toujours avec La Ruche. L’objectif était d’amasser 5 000 $ d’ici le 22 avril. Et alors qu’il restait une dizaine d’heures avant de mettre un terme à la campagne de financement, le compteur affichait un montant de 12 050 $, soit une hausse de 241 % sur l’objectif initial.

Plusieurs initiatives du même genre ont également surgi un peu partout au Québec et s’ajoutent chaque jour à la liste, comme les campagnes Trois-Rivières unie durant la pandémie et Drummond-UNIS lancées cette semaine.

Source : EstriePlus.com

Inscrivez-vous à l'infolettre

Pour recevoir les nouvelles recommandations préparées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et leurs mises à jour, inscrivez-vous à notre infolettre Le Pointeur.