Courriel Imprimer
Environnements favorisés par cette action
Vidéo YoutubePour rendre le choix sain facile à faire

En bref

Encourager et promouvoir les initiatives de réemploi de matérieux, d’objets et de biens usagés.

Le but

Faciliter l'usage de l'économie de partage et de l'économie de services sur le territoire

Pourquoi agir?

  • Au Québec c’est plus de 1 650 établissements qui œuvrent dans le réemploi (chiffres de 2006). (Recyc-Québec, 2010)

  • Les ventes au détail effectuées en novembre et décembre représentent plus de 18% des ventes de toute l’année (chiffres de 2014). (Santé Montréal, 2016)

  • Chaque année, 100 milliards de nouveaux vêtements sont produits tandis qu'un camion rempli de vêtements est brûlé ou enfoui dans une décharge chaque seconde. (Québec Circulaire, 2020)

  • Chaque année, à l'échelle globale, nous surconsommons les ressources que la planète nous procure. Le jour du dépassement, jour à partir duquel nous avons consommé ce que la nature peut renouveler en l'espace d'un an, arrive plus tôt d'une année à l'autre. En 2009, c'était le 25 septembre. En 2019, c'était le 29 juillet. (World Wide Fund For Nature, 2020)
  • La plupart des véhicules ne sont pas utilisés pendant plus de 95% du temps, alors qu'ils pourraient être utilisés plus efficacement par le covoiturage ou le partage de voiture. (L'institut d'assurance du Canada, 2017).
  • Un sondage réalisé par PwC auprès de consommateurs américains qui ont une certaine connaissance de l'économie de partage montre que 43% estiment que la possession de biens est un fardeau. (L'institut d'assurance du Canada, 2017)
  • Selon une étude Statistique Canada, de 2015 à 2016 plus de 2,7 millions de canadiens auraient participé à un modèle d'économie de partage en utilisant des services pour le transport ou la location de logement privé. (Option Consommateurs, 2017)
  • L'économie collaborative par l'usage de plateforme d'échange entre particuliers permet d'optimiser l'usage des biens matériels déjà produits et de reduire le besoin d'en produire de nouveaux. Les personnes avec une conscience écologique y trouvent un alternative à la société de consommation actuelle. (Gouvernement du Québec, 2018).
  • Un recensement des inititiatives collaboratives au Québec réalisé à l'automne 2015 a permis de relever plus de 170 initiatives dans seize secteurs d'activité. Parmi eux, 60 entreprises, 65 OBNL, et 30 mouvements citoyens. (Gouvernement du Québec, 2018).

Pistes d’actions concrètes

Développer l’offre d’objets locatifs dans les bibliothèques municipales (ex. Bibliothèque de Limoilou).

Faire des écocentres un lieu de réemploi pour rendre accessibles les matériaux de construction, les meubles et les objets qui y sont acheminés.

Coordonner une campagne au niveau de l’agglomération pour le réemploi dans le cadre des déménagements en juillet et mettre en place des actions intégrées à la grandeur du territoire pour éviter le gaspillage de ressources.

Sensibiliser aux alternatives possibles face à la surconsommation (ex. approche «Faites-le vous-même»).

Proposer des ateliers de réparation d’objets et accroître l’accessibilité des ateliers déjà présents dans la région grâce à un visibilité sur les plateformes de communication de la municipalité (infolettres, réseaux sociaux, etc.).

Favoriser l’économie de service et le partage des outils (ex: partager une tondeuse avec le reste de son voisinage à l’aide d’un autocollant apposé sur sa boîte aux lettres.

Proposer la location d’équipement municipal pour les citoyens.

Valoriser l’utilisation des plateformes d’achat de biens reconditionnés (ex. entreprise de reconditionnement et de vente de matériel informatique usagé, Kijiji, etc.)

Faire une nouvelle recherche

Recommencer le quiz