Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
Environnements favorisés par cette action
Vidéo YoutubePour rendre le choix sain facile à faire

En bref

Informer les citoyens du réseau de déplacement actif existant ainsi que des services qu’il dessert dans la municipalité.

Le but

Valoriser la mobilité active.

Pourquoi agir?

  • Les citoyens vivant dans des quartiers compacts et favorables à la marche voient la valeur de vente de leur résidence augmenter de 15 à 20 % (Cortright, 2009)

  • Tenir des journées promotionnelles sur la mobilité active en interdisant, par exemple, les voitures dans les parcs ou sur des voies publiques importantes (rue principale) diminue le taux de criminalité et augmente la fréquentation de ces espaces par les piétons et les cyclistes (Harnik, 2011).

  • Les citoyens vivant dans des quartiers compacts et favorables à la marche réduisent leur utilisation de la voiture pour les déplacements, ce qui contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et à la diminution de la congestion routière (Ewing et coll., 2008).

  • La présence de services variés et accessibles à distance de marche est associée à un plus haut niveau de satisfaction de la part des résidents d’un quartier ou d’une municipalité. Une majorité de citoyens sont prêts à faire des compromis sur la grandeur du terrain et de la maison au profit d’un voisinage de qualité exigeant moins de transit en auto (Community Preference Survey, 2013).
  • Un milieu de vie compact représente des économies importantes associées aux coûts de construction et d’entretien des infrastructures (Donnan, 2008), et limite l’impact environnemental lié à sa construction.
  • La localisation des activités a des impacts sur la forme urbaine, la vitalité économique, les modes de vie, la qualité des milieux de vie et sur les modes de déplacement (Vivre en Ville).
  • Le transport collectif génère un impact économique positif qui est trois fois plus important que l’impact du transit privé en voiture, et ce, sans compter les coûts de la congestion routière (Chambre de commerce du Mtl Métropolitain, 2010).
  • Les 10 M d’heures d’activité physique déployées par les cyclistes aideraient à prévenir 390 décès par année, ce qui se traduirait annuellement en une valeur économique de 2,6 G$ (Vélo Québec, 2016).
  • Les municipalités favorables aux déplacements actifs permettent d’attirer de la main-d’œuvre qualifiée et des entreprises. De nos jours, lorsque vient le temps choisir un emploi, près de 2 personnes sur 3 optent en premier lieu pour la ville et la proximité du lieu de travail (Urban Land Institute, 2016), plutôt que l’employeur ou l’emploi même (Helgesen, 2010). Les entreprises choisissent des villes offrant une belle qualité de vie pour renforcer leur marque employeur et attirer les talents (ARUP, 2016).
  • La réduction de la dépendance à l’automobile stimule l’économie locale. Grâce à l’économie des frais associés à leur véhicule, les ménages sont libres d’allouer ce surplus à d’autres postes budgétaires comme les loisirs (restaurants locaux, théâtre, etc.). Une réduction de 15 000 véhicules dans une ville se traduirait par une augmentation de 127 M$ au budget local (Stepp, 2014).
  • Plus de la moitié des automobilistes ne portent pas assez attention aux piétons et aux cyclistes au moment d’effectuer un virage à droite (Université de Toronto, 2018).

Pistes d’actions concrètes

Promouvoir la diversité des services et activités présents dans le coeur villageois ou le quartier ainsi que leur proximité avec les noyaux résidentiels.

Proposer aux nouveaux résidents d'un quartier différents itinéraires en déplacement actif pour atteindre des services qui sont à proximité, notamment des lieux d'approvisionnement alimentaire.

Cartographier les destinations, attraits et commodités accessibles à pied et à vélo et les rendre disponibles sur le site Web de la municipalité ou par une application.

Faire une nouvelle recherche

Recommencer le quiz

Inscrivez-vous à l'infolettre

Pour recevoir les nouvelles recommandations préparées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et leurs mises à jour, inscrivez-vous à notre infolettre Le Pointeur.