Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
Environnements favorisés par cette action
Vidéo YoutubePour rendre le choix sain facile à faire

En bref

Aménager des infrastructures récréatives et sportives en portant une attention particulière aux zones défavorisées.

Le but

Offrir des activités sociales, communautaires et culturelles qui favorisent l’inclusion et valorisent la diversité.

Pourquoi agir?

  • En tenant compte des besoins des enfants dans le développement de nos villes, on crée des milieux inclusifs qui améliorent la qualité de vie pour tous (ARUP, 2017).

  • Les jardins communautaires permettent de renforcer les liens sociaux et l’intégration de nouveaux arrivants. Les jardins collectifs et les fermes périurbaines présentent une occasion pour les personnes marginalisées de sortir de leur isolement et d’acquérir des compétences (100 degrés, 2017).

  • Des citoyens actifs et en santé dynamisent la vie sociale et développent un sentiment d’appartenance et de sécurité. L’engagement communautaire des citoyens est aussi un indicateur de vitalité de la communauté (RQVVS, 2014)

  • Participer à la vie familiale, communautaire, culturelle, économique et politique de son milieu permet de maintenir des liens et de donner un sens à la vie. Les relations intergénérationnelles servent à renforcer le sentiment d’appartenance des personnes (Gouvernement du Québec, 2013).

Pistes d’actions concrètes

Convertir les lieux vacants et désaffectés en espaces agréables à fréquenter pour la population.

Répartir les infrastructures récréatives et sportives de façon plus uniforme sur le territoire municipal avec une attention particulière pour les zones défavorisées.

Doter les espaces publics des zones défavorisées de modules de jeux ou de zones favorisant le jeu libre pour encourager les familles à s'approprier le lieu.

Faire une nouvelle recherche

Recommencer le quiz