Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
Environnements favorisés par cette action
Vidéo YoutubePour rendre le choix sain facile à faire

En bref

Encourager l’établissement de commerces visuellement attrayants qui rehaussent l’expérience des passants.

Le but

Aménager ou restaurer des espaces publics conviviaux et agréables à fréquenter pour tous les citoyens.

Pourquoi agir?

  • Aménager des rues à l’échelle humaine permet de mettre en valeur l’histoire et la culture locale. L’architecture, l’art et la culture permettent de transformer des lieux en destinations et d’enrichir l’expérience vécue par les gens qui s’y déplacent (ARUP, 2016).

  • La présence de végétation offre plusieurs bienfaits pour l’environnement et la santé en milieu urbain dont l’amélioration de la qualité de l’air, la réduction des îlots de chaleur, la diminution de la pression sur les égouts et le système d’épuration municipal grâce à une perméabilité du sol accrue et l’atténuation du bruit.

  • Les espaces végétalisés offrent de l’ombre et protègent du bruit créant ainsi des espaces propices à la détente et à la pratique de loisirs.

  • Les citoyens qui passent plus de temps dans un espace public comportant des éléments naturels, augmentent leur interaction sociale et présentent un plus grand sentiment d’appartenance à la communauté (Maas, 2009).
  • La valeur des propriétés augmente en fonction de leur proximité aux parcs de voisinage, aux espaces naturels (lacs, rivières, aires protégées) et aux sentiers qui ne sont pas situés en bordure de route, générant ainsi plus de taxes foncières pour les municipalités (Harnik, 2011).
  • Les milieux de vie complets et de « courtes distances », bien pourvus en espaces verts et en installations sportives, et bien desservis par du transport collectif détiennent un pouvoir d’attraction pour de nouveaux ménages (Pivo, 2011).
  • Des rues et des espaces publics conviviaux ainsi qu’une offre de commerces et de services diversifiée et attrayante donnent le goût de marcher et de s'y attarder parce que l’expérience est plaisante (ARUP, 2016).
  • La participation citoyenne dans l’aménagement des quartiers ou des municipalités (urbanisme participatif) permet notamment d’enrichir les connaissances techniques des professionnels de l’aménagement urbain par le savoir expérientiel des résidents, favorise l’acceptabilité sociale d’un projet et son appropriation par la communauté, et assure à long terme le maintien de l’esprit du projet grâce aux citoyens actifs et aux organismes locaux partenaires du projet (Centre d’écologie urbaine de Montréal, 2015).
  • L’aménagement de parcs, d’espaces verts et de jardins communautaires qui favorisent les contacts intergénérationnels nourrit le sentiment de cohésion sociale pour les aînés et les familles qui les fréquentent (Santé et services sociaux Montérégie).

Pistes d’actions concrètes

Mettre en place des incitatifs financiers pour l'installation d'enseignes de qualité.

Instaurer des programmes de rénovation de façades commerciales.

Offrir de la formation aux commerçants sur l'aménagement des vitrines de manière à encourager la créativité et la réalisation de belles vitrines.

Considérer les éléments relatifs à l'affichage, aux revêtements extérieurs, aux enseignes et à l'aménagement de terrasses dans la mise en valeur du cadre patrimonial et architectural des commerces.

Adopter un plan d'implantation et d'intégration architecturale pour les nouvelles constructions afin d'uniformiser les éléments du cadre bâti qui caractérisent le milieu de vie (traits distinctifs à conserver ou mettre en valeur).

Opter pour des revêtements à haute qualité esthétique et n'emmagasinant pas la chaleur.

Prévoir des normes concernant la construction, l’entretien ou la salubrité des bâtiments afin d’assurer un développement harmonieux et sécuritaire pour tous les citoyens.

Faire une nouvelle recherche

Recommencer le quiz