Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
Environnements favorisés par cette action
Vidéo YoutubePour rendre le choix sain facile à faire

En bref

Recourir à de l’animation programmée dans les espaces publics des zones plus défavorisées, particulièrement pour les familles et leurs enfants.

Le but

Offrir des activités sociales, communautaires et culturelles qui favorisent l’inclusion et valorisent la diversité.

Pourquoi agir?

  • En tenant compte des besoins des enfants dans le développement de nos villes, on crée des milieux inclusifs qui améliorent la qualité de vie pour tous (ARUP, 2017).

  • Les jardins communautaires permettent de renforcer les liens sociaux et l’intégration de nouveaux arrivants. Les jardins collectifs et les fermes périurbaines présentent une occasion pour les personnes marginalisées de sortir de leur isolement et d’acquérir des compétences (100 degrés, 2017).

  • Des citoyens actifs et en santé dynamisent la vie sociale et développent un sentiment d’appartenance et de sécurité. L’engagement communautaire des citoyens est aussi un indicateur de vitalité de la communauté (RQVVS, 2014)

  • Participer à la vie familiale, communautaire, culturelle, économique et politique de son milieu permet de maintenir des liens et de donner un sens à la vie. Les relations intergénérationnelles servent à renforcer le sentiment d’appartenance des personnes (Gouvernement du Québec, 2013).

Pistes d’actions concrètes

Impliquer les organismes du milieu (communautaires, culturels, de loisir, etc.) dans l'animation de l'espace public afin de permettre à la population de tisser des liens avec le réseau communautaire et de permettre à la municipalité de rejoindre une autre clientèle par le réseau communautaire.

Cibler les parcs moins fréquentés et plus à risque de criminalité pour augmenter le sentiment de sécurité.

Concevoir des espaces de jeu à usages multiples et animer des activités pour faire connaître à la population les activités possibles à faire.

Offrir des activités d'initiation à des jeux familiaux.

Offrir des activités socioculturelles telles que des musiciens locaux, zoo ambulant, cirque, épluchettes de blé d'inde, cabane à sucre « de ville », soirées poésie, théâtre participatif, etc.

Encourager la prise en main de l'animation par les résidents, soutenue ou non par des partenaires communautaires.

Développer une vision à long terme de l'appropriation des lieux (créer un collectif dédié à l'occupation de l'espace public) et déployer des interventions planifiées pour répondre à cet objectif.

Ressources pour aller plus loin

La Butineuse, traiteur à Québec
Voir plus
Partagez cette piste d'action Courriel Imprimer

Faire une nouvelle recherche

Recommencer le quiz

Inscrivez-vous à l'infolettre

Pour recevoir les nouvelles recommandations préparées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et leurs mises à jour, inscrivez-vous à notre infolettre Le Pointeur.