Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
Sans trace plein air
L’automne approche et les adeptes du plein air vont assurément prendre d’assaut les sentiers des espaces nature du Québec. Or, même s’il est bienvenu, un tel achalandage peut entraîner son lot de problèmes, notamment en ce qui concerne la préservation des sols, de l’eau, de la faune, de la flore. Car, si des équipes de techniciens travaillent sans relâche au maintien de la beauté de nos parcs, les randonneurs doivent aussi faire leur part pour en protéger la biodiversité.

La meilleure manière pour eux de réduire au maximum leurs empreintes est d’adopter les sept principes Sans trace suivants :

Bien sûr, le caractère exhaustif des recommandations que l’on retrouve dans ces pages risque de rebuter ceux qui préfèrent voyager léger. Il existe heureusement des versions plus sommaires de ces principes Sans trace. On peut notamment citer le Code d’éthique du randonneur, réalisé par Rando Québec, et qui intègre, entre autres, les principes Sans trace dans une infographie tenant sur une seule page. Enfin, ne l’oublions pas, en matière de protection de l’environnement, chaque petit geste compte et la négligence de l’un devient toujours la nuisance de l’autre. Alors, à toutes et tous, bonne randonnée, mais sans laisser de traces… Et n’oubliez pas de télécharger le guide sur le plein air de proximité créé par le ministère de l’Éducation du Québec afin de vous outiller dans votre démarche!

Source : Le Devoir

 

Inscrivez-vous à l'infolettre

Pour recevoir des actions concrètes et des articles d’inspiration pour faire de la qualité de vie du citoyen votre priorité, inscrivez-vous à notre infolettre Le pointeur.