Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
L’hiver a fait, cette année, une entrée remarquée et surtout hâtive. Au désespoir de certains qui doivent déjà rêver des plages du sud… Toutefois, cette saison mal aimée définit une bonne partie de notre réalité urbaine.

Ce que l’on nomme l’hivernité. Et bien sûr, les conditions hivernales parfois rigoureuses entraînent leur lot d’inconvénients qui peuvent avoir des impacts sur la santé, la sécurité et la mobilité de nos citadins. Il est toutefois possible de mieux adapter nos villes à l’hiver de manière à ce que toutes et tous profitent des plaisirs extérieurs plutôt que de s’encabaner dès la première chute de neige.

C’est la raison d’être du guide Ville d’hiver, publié par l’organisme Vivre en Ville. Ce document détaille les différentes stratégies susceptibles de pallier certaines des contraintes hivernales pour aménager des milieux de vie de proximité qui favorisent la pratique de l’activité physique, brisent l’isolement et révèlent le caractère identitaire et inclusif de nos hivers. Grâce à différentes interventions, il est ainsi possible d’améliorer le confort, l’offre de loisir, les modes de transport actifs et, bien sûr, de mettre en valeur la beauté des paysages. Et, à l’instar de Vigneault, clamer avec fierté : ma ville, c’est l’hiver !