Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
L’organisme de conservation à but non lucratif, Corridor Appalachien, vient de procéder à la plus grande acquisition de terrains de son histoire. La transaction, d’une valeur de 2,8 millions de dollars permet de consolider le corridor écologique qui relie de nombreux pôles de biodiversité entre le parc national du Mont-Orford et les collines montérégiennes.

Avec l’ajout de cette aire protégée, l’organisme est désormais responsable de près de 15 000 hectares de milieux naturels protégés à perpétuité. Mélanie Lelièvre, directrice générale de Corridor appalachien, a d’ailleurs vanté l’excellent état de conservation de cette propriété familiale, notamment de la grande diversité de ses milieux forestiers, aquatiques et humides.

Cette aire protégée, désormais nommée Khartoum-Simard, située à la tête du bassin-versant de la rivière Missisquoi, appartenait à la famille Simard qui en a pris soin pendant plus de 60 ans. Or, les neuf frères et sœurs survivants l’ayant mise en vente, Corridor appalachien a dû agir rapidement pour éviter que la propriété ne tombe en d’autres mains.

C’est notamment grâce à de nombreux bailleurs de fonds, parmi lesquels on compte les gouvernements du Canada et du Québec, les donateurs de la campagne majeure de Corridor appalachien ainsi que la Ville d’Eastman qui, avec une mise de 200 000 $, vient ainsi de poser un geste historique pour une municipalité de sa taille. Et le jeu en vaut la chandelle puisque, d’un seul coup, Eastman voit 5 % de son territoire protégé pour la postérité.

Source : Le Reflet du Lac

 

Inscrivez-vous à l'infolettre

Pour recevoir des actions concrètes et des articles d’inspiration pour faire de la qualité de vie du citoyen votre priorité, inscrivez-vous à notre infolettre Le pointeur.