Entrez vos mot-clé, sujets ou thèmes voir tous
Courriel Imprimer
parc-ephemere-covid-magog
La COVID-19 a radicalement et brutalement chamboulé le quotidien de la très grande majorité des Québécois. Une situation qui a braqué les projecteurs sur les milieux de vie des citoyens et qui, plus que jamais, a mis en évidence le rôle essentiel de gouvernement de proximité joué par les municipalités.

Partout au Québec, les villes, petites ou grandes, ont multiplié les initiatives afin de s’adapter à la nouvelle réalité. Très souvent, pour répondre à l’urgence de la situation et aux contraintes de distanciation physique, ces interventions procédaient littéralement de l’urbanisme tactique afin de réaménager l’espace public. On peut citer ainsi les trois parcs éphémères installés au centre-ville de Magog pour réanimer la vie socioculturelle. Ou encore les quatre terrasses urbaines au centre-ville de Salaberry-de-Valleyfield crées afin de rehausser l’expérience des passants et remettre en marche le cœur battant de ses artères commerciales. Enfin, à Rivière-du-Loup, l’initiative Espace Centre-Ville, qui consiste à retrancher les cases de stationnements sur un tronçon de la rue principale afin d’élargir les trottoirs et installer des terrasses, est conçu, selon sa mairesse Sylvie Vignet, pour donner un véritable électrochoc à sa ville.

Mais toutes ces municipalités, bien que soucieuses de répondre aux besoins immédiats et inédits de leurs citoyens, continuent de tourner leurs regards vers l’avenir. Drummondville vient par exemple de dévoiler un ambitieux plan d’action dans le but de transformer, au cours des 20 prochaines années, la majeure partie de son réseau routier en faveur du transport actif. Un changement de paradigme pour induire des changements de mœurs. Et c’est de genre de vision à long terme qui anime Doreen Assaad, mairesse de Brossard, et dont le conseil municipal vient d’adopter la toute première politique d’agriculture urbaine, un plan directeur qui, sur un horizon de 10 ans, vise l’atteinte du statut de ville nourricière à part entière. Doreen Assaad, qui est aussi présidente du Carrefour Action Municipale et Famille, tout comme sa vice-présidente, Sylvie Vignet, sont d’ailleurs représentatives de ces élus municipaux qui œuvrent sans relâche à la qualité de vie de leurs citoyens comme à la vitalité économique de leurs communautés.

Parc éphémère à Magog

zone sans voiture

Rivière-du-Loup transforme sa rue principale en espace festif

Inscrivez-vous à l'infolettre

Pour recevoir les nouvelles recommandations préparées par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et leurs mises à jour, inscrivez-vous à notre infolettre Le Pointeur.